Tag Archive | innovation

POUVOIR(S) [#ExpeDemocratic 3/4]

[Suite de billets sur le colloque international « Les expérimentations démocratiques aujourd’hui : convergences, fragmentations, portées politiques » des 26, 27 et 28 janvier 2017 à Saint-Denis.]

P1070612.JPG

Le pouvoir fût défini comme une capacité :

  • d’action : un « pouvoir de » non limité par nature, qui peut se multiplier et se diffuser. C’est le « pouvoir d’agir ».
  • de mobilisation de ressources : un « pouvoir sur », source de compétition et de rapports de force. C’est le contrôle.

Les formes, constituées ou émergentes, déterminent la distribution du pouvoir. Lire la Suite…

Publicités

Démineur, photomaton et compagnon

Ce ne sont pas les derniers jeux smartphone à la mode/gomme, mais 3 des 5 « solutions numériques frugales » élaborées dans le cadre du programme de prospective Les Eclaireurs. La 27e Région vient de mettre en ligne le premier résultat des ateliers auxquels j’ai participé.

Le scénario produit (voir le livret) met finalement plus l’accent sur l’outillage numérique du management de projet, que sur des projets spécifiquement numériques. Lire la Suite…

Le stand-parapluie écritoire

P1080572.JPG

Pour découvrir cette invention, il fallait passer au salon to-collaboratif, organisé à Angers les 17 et 18 novembre.

Créé avec de la peinture ardoise par le gérant de Carré vert, entreprise qui conseille et vend des matériaux écologiques pour l’habitat, le stand servait de support au cercle pointu, un espace économique porteur de sens.

Connaître et agir

5398547198_c64ba1dbe5_z.jpg

CC ellenm1 @Flickr

Un article récent débattait de la complémentarité de l’approche systémique et de l’approche design. J’ai découvert l’analyse systémique lors de mes années de fac en lisant « Le Macroscope » de Joël De Rosnay, premier ouvrage de vulgarisation sur ce sujet en France paru en 1975. J’avais trouvé cela très puissant au regard de l’enseignement économique qui traite de systèmes, où les notions de dynamiques et d’équilibre (surtout de déséquilibres !) sont récurrentes.

En complément de l’article, je dirai que pour moi l’approche systémique est au service de la connaissance, alors que l’approche design est au service de l’action.

Comme l’article le mentionne, la systémique permet de comprendre que la situation observée est multi-factorielle et que tous (ou beaucoup) de ces facteurs sont interdépendants. Cela créé des boucles de rétroactions qui rendent imprévisibles les conséquences sur le tout d’une action sur une partie du système, avec des effets de seuil, des conséquences contre-intuitives,… Bref, il est impossible de connaître parfaitement le système.

Quelles conclusions en tirer pour l’action ? Lire la Suite…

Imaginer des solutions numériques frugales

Les Éclaireurs est un programme de prospective collaborative développé par La 27e Région pour imaginer l’administration de demain.

En pointant à chaque fois un sujet décalé, les Éclaireurs cherche à donner à voir les outils, les manières de faire et les processus qui peupleront l’administration publique du XXIe siècle.

J’ai eu l’occasion de participer à l’atelier sur les solutions numériques frugales, avec une vigntaine d’autres agents publics. Lire la Suite…