Festival des histoires vraies

P1080126 - Copie.JPG

Du 14 au 16 juillet 2017, les revues XXI et 6 mois organisaient la 2e édition de leur festival, intitulé cette année le « Festival des histoires vraies ». Un nom pour affirmer le rôle du journalisme face aux fake news. Un nom qu’on peut peut-être aussi interpréter comme un pied de nez au Festival du journalisme vivant (nom de la 1ère édition) qui se poursuivait à Couthures-sur-Garonne sans ses initiateurs médias, XXI et 6 mois, remplacés par Le Monde. Et il est clair que la 2e édition de Couthures ne sentait pas l’authentique (des histoires et pas d’histoire) : la communauté avait migré à Autun.

Ce que j’en retiens :

Des personnes qui « font avancer le monde »*

* comme le dit une rubrique de XXI.

L’attention de l’assistance était palpable lors des témoignages de ces personnes, droites et claires dans leurs principes.

Mon seul regret aura été de rater Florence Aubenas ☹

Education

Céline Alvarez a expérimenté avec succès une pédagogie conçue en s’appuyant sur les acquis de la recherche scientifique qui confirment les intuitions de nombreux pédagogues. Son bouquin Les lois naturelles de l’enfant a fait un carton dans les librairies et dans les médias (faut dire que c’est une bonne cliente selon leurs standards).

P1080096 - Copie.JPGElle est capable de résumer succinctement et de manière accessible les enseignements de tous ces travaux de recherche sur les compétences exécutives (mémoire de travail, contrôle inhibiteur, flexibilité cognitive), la force de la motivation endogène, l’empathie et la bienveillance, l’accompagnement vers l’autonomie…

« Les enfants sont prédisposés à conquérir avec passion la culture de leur environnement. »

Le recours au terme de « loi naturelle » (dans une envolée rousseauiste) renvoie pour elle à un registre d’argumentation d’objectivité scientifique (« c’est comme ça ») pour (enfin) casser l’image d’alternative associée à ces principes pédagogiques et réussir à en faire la norme.

Il existe néanmoins un risque de récupération dans une version politique TINA (« there is no alternative ») qui voudrait imposer son modèle d’éducation (alors qu’elle ne défend que des principes) ou remettre en cause le service public (et sa valeur d’’égalité).

Justice

Thomas Klotz défend des personnes inculpées dans des affaires liées au terrorisme islamique, dans un climat où l’émotion domine parfois la raison.

« S’expliquer, pas pour s’excuser, juste pour ne pas être écrasé. »

P1080098 - Copie.JPG

Paix

Michel Berhocoirigoin, avec d’autres, a œuvré en artisan de la paix au désarmement de l’ETA, pour relancer un processus de paix au point mort du fait de l’immobilisme (ou pire) des Etats français et espagnols. L’Etat n’aimant pas qu’on montre ses lacunes, il est sous le coup d’une inculpation : « on a un procès qui nous attend, mais… on attend ce procès ! ».

« La façon de faire le désarmement permet de faire le chemin de la paix. »

Le 9 décembre prochain, une grande mobilisation est organisée à Paris.

Management

Bertrand Ballarin, directeur des relations sociales chez Michelin, a évoqué les vertus du management par incompétence, qui oblige à faire confiance et à écouter les gens qui font (« ça marche à tous les coups »).

Sa réflexion et son action sur la constitution de collectifs de travail et la débureaucratisation est à l’opposé des dogmes managériaux hérités du XXe (voire XIXe) siècle.

Du passé… …à l’avenir
Prescripteur et évaluateur (command & control) Inspirateur et régulateur
Acte réflexe Pensée réflexive
Hiérarchie et encadrement Collectifs de travail
Supervision d’indicateurs par des entités improductives Autonomie de connaissance au sein de chaque collectif

« On ne met bien en œuvre que ce qu’on a conçu soi-même. »

Son intervention s’inscrivait dans un cycle qui mettait en avant le concept d’entreprise libérée. Christophe Dejours (wikipedia) soulignait que si ces nouvelles approches managériales pouvaient certainement améliorer le bien-être des travailleurs, ce qui n’est pas rien, elles éludaient la question du « pouvoir » (Bertrand Ballarin préférant parler de « responsabilité ») et de l’inégalité fondamentale de pouvoir dans l’entreprise capitaliste.

La BD du réel

La conférence sur l’histoire de la BD du réel a bien cité Etienne Davodeau et Philippe Squarzoni, que j’avais eu le grand plaisir l’occasion d’accueillir pour une soirée Attac.

P1080113.JPG

Et aussi

  • Le récent Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine d’Autun propose un outil de médiation super-efficace : la vidéoprojection de l’histoire de la ville sur une maquette3D du relief.
  • Prévoyez la journée pour visiter Bibracte (musée + site) et réviser votre conception des gaulois / celtes.
  • Je confirme qu’Arnaud Montebourg est abonné au Mont Beuvray.
Publicités

Étiquettes : , , , , , ,

Trackbacks / Pingbacks

  1. Bonne résolution 2018 en avance : Ebdo | Mickaël Poiroux - 27 octobre 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :