Nouveaux horizons pour cultiver l’intelligence collective [Innovation 6/6]

Avec ce 6e billet, nous voilà au bout du chemin. Il est temps de faire le bilan et d’observer les perspectives qui se dessinent.

CC kbowenwriter @Flickr

CC kbowenwriter @Flickr

Bilan

Une transformation personnelle

Ce chemin m’a permis d’asseoir un savoir, un savoir-faire, un savoir-être.

Tout ce que j’ai indiqué dans cette série de billet est un apprentissage qui n’est pas un acte solitaire. Ce chemin n’aurait pas été parcouru sans des guides et compagnons de routes : mes collègues passés et présents à la Mission Val de Loire, l’équipe innovation et tous les participants du Conseil régional (et de la PRI Design’in), les résident(e)s de la Transfo et de la Mission Val de Loire, les étudiants et le responsable d’ISTIA innovation, l’équipe de la 27e Région et enfin et surtout ma chère et tendre.

Merci à tous.

CC Nicolas Hoizey @Flickr

CC Nicolas Hoizey @Flickr

Les signes de reconnaissance que j’ai pu recevoir ont renforcé la confiance en soi, indispensable au développement de mon pouvoir d’agir.

 

Une évolution de poste

Ce cycle de formation-action s’est traduit par une reconnaissance professionnelle et une évolution de poste. Je suis désormais chargé de mission Innovation et numérique. Le « et » est important car le volet innovation ne fait pas référence qu’au numérique mais bien à une dimension d’innovation plus large : par les usages, organisationnelle,…

DSCN4242

Zone de piratage bienveillant

 

Perspectives

Il faudra que je trouve le temps d’actualiser mon projet professionnel, au-delà de l’accroche que j’ai changé récemment : cultiver l’intelligence collective – innovation et participation.

J’adore dans le « cultiver » le double sens de culture, le sens paysan et laborieux de mes aïeux, et le sens cosmopolite de mon époque.

 

Une pratique quotidienne

Cultiver l’intelligence collective est l’objectif qui guide mon activité professionnelle en interne à la Mission Val de Loire (10-12 personnes) et avec les acteurs du Val de Loire (plusieurs centaines).

C’est également, dans une continuité de mon engagement, ce qui guide mes investissements associatifs et citoyens, dans les champs de l’éducation populaire, de l’économie sociale et solidaire (ESS), de la démocratie participative et de la transition sociale et écologique.

 

La transmission

J’ai eu l’opportunité de partager mes réflexions et pratiques professionnelles aux étudiants en 4e année de la spécialité en Ingénierie de l’innovation de l’ISTIA. avec une première intervention sur la co-conception à l’ISTIA. Expérience agréable et enrichissante que j’espère renouveler.

Je participe également à la rédaction du chapitre « transition intérieure et intelligence collective » du futur Guide des alternatives pour la transition en Maine-et-Loire, dont j’espère qu’il sortira à l’automne.

 

La participation à une communauté de pratique

Dans cette nouvelle pratique professionnelle, je peux m’appuyer sur des acteurs à l’échelle régionale, Nekoé en région Centre et la PRI Design’in en Pays de la Loire, et à l’échelle nationale avec la 27e Région, qui tisse des liens à l’international.

Les deux premiers cités intervenaient d’ailleurs récemment à la matinale organisée Angers Technopole à laquelle j’ai participé : Innovation par les services : de l’idée au service innovant.

Mais, notamment à l’issue du programme La Transfo, c’est l’émergence d’une communauté de pratique que je promeus :

« Nous avons également pu prendre un moment spécifique pour échanger sur la constitution et l’animation d’une Communauté de pratique. Mickael Poiroux, de la Mission Val de Loire, très présent durant le programme de la Transfo a partagé son envie de poursuivre ses rapprochements entre praticiens de l’innovation du service public. »

L’animation d’une communauté de praticiens de l’innovation publique est un des quatre axes de Re/acteur public (2014-2017), à la fois consortium d’acteurs et programme pluri-annuel initié par la 27e Région et destiné à accélérer la transformation de la culture de gestion publique.

Dans ce même esprit, j’aurai l’occasion de participer prochainement à une rencontre informelle des acteurs de l’écosystème de la 27e Région.

 

Communauté, écosystème, mouvement ?

Cela se cherche encore, mais j’en retiens une structure émergente, ouverte, où la reconnaissance se fait de pair à pair.

* * *

Ce billet fait partie d’une série :

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :