Vigilance face aux sirènes des extrêmes-droites

C’est le titre de la résolution que je propose pour la future assemblée générale d’Attac France. Un processus original est en cours désormais : ma résolution est sur le blog soumise au débat dans notre association.

La commission de préparation et de suivi de l’AG composée de 10 adhérents tirés au sort parmi une liste de volontaires et de 5 membres du CA doit se réunir le 25 janvier 2014. Elle va émettre un avis motivé sur les amendements, et ses propositions (regrouper des résolutions, en refuse exceptionnellement) seront ensuite présentées au CA du 15 février 2014, qui validera enfin ce qui sera soumis au vote des adhérents.

 

Vigilance face aux sirènes des extrêmes-droites

L’anxiété de l’absence de perspectives positives (chômage, déficits, précarité,…) amplifiée par la déception d’une alternance politique qui peine à y apporter des réponses fournissent un terreau propice au repli sur soi et à la recherche de boucs-émissaires (ennemis intérieurs ou extérieurs).

Dans ce contexte, les extrêmes-droites institutionnalisées ou non semble renforcer leur activisme et leur présence dans l’espace public et les nouveaux territoires du web, par des déclarations ou des actions de plus en plus décomplexées ou des actions illégales anonymes. Nous ne pouvons pas nier l’écoute, certes minoritaire dans notre société, mais non négligeable dont bénéficie ces mouvements, notamment dans la jeunesse. Les quelques affaires qui ont été médiatisées ne sont que le révélateur d’un phénomène que nous pouvons constater dans nos villes ou nos campagnes.

Or, nous le savons, certains de ces mouvements peuvent tenir des discours qui peuvent paraître proches de ceux d’Attac et du mouvement altermondialiste dans la dénonciation de la mondialisation du capitalisme financier, d’une Europe libérale à la démocratie contestable, d’une élite politico-économique coupée de la société, dans la valorisation de l’échelle locale comme point d’appui pour l’action,… Certes, nos projets et nos valeurs sont bien différents et la comparaison ne résiste pas à l’analyse. Mais il ne faut pas non plus ignorer la confusion qui peut être entretenue auprès de nombres de concitoyens.

Face à ce constat, la proposition n’est pas de mobiliser une trop grande part de notre énergie à la lutte contre ces mouvements, ce qui serait leur faire trop d’honneur, et nous limiter dans nos actions de luttes, de résistances et de promotion d’alternatives qui contribuent à réduire leur potentiel d’emprise.

Nous pouvons par contre, dans la logique d’éducation populaire qui est la notre :

  • organiser des formations pour nos adhérents et partenaires sur les extrêmes-droites, leurs idéologies et leurs pratiques
  • développer des analyses et des argumentaires en tenant compte pour chacune de nos campagnes qui puissent nous servir au contact de nos concitoyens
  • ne pas se laisser aller à des simplifications abusives au dépens d’une pensée de la complexité du monde

Cet appel à la vigilance peut paraître d’une grande banalité, mais le rappel régulier à nos consciences de ce danger est indispensable pour ne pas laisser le champ libre aux extrêmes-droites.

 

Cette résolution est proposée par Mickaël Poiroux (Attac 49), avec le soutien de Gabriel Thomas (Attac 49) et Dominique Chevalier (Attac 49).

 

Les commentaires d’adhérents doivent se faire sur le blog d’Attac.

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :