Forum DRACS : favoriser le changement à travers l’exercice de sa profession…

…quelles significations aujourd’hui. Entre engagements et pragmatisme, des espaces de liberté à inventer.

drac - CC Ghirigori Baumann

J’ai participé à une demi-journée du Forum organisé par l’association DRACS. Durant cette 3ème journée, qui était soutenue par la DDCS 49, je n’ai malheureusement pas pu participer à l’atelier de désintoxication de la langue de bois de Franck Lepage (SCOP Le Pavé), mais ai donc assisté au vidéo-débat de l’après-midi, qui s’est transformé en vidéo-conférence de l’intervenant.

Mais retenons les deux vidéos projetées qui apportaient un éclairage historique sur l’action professionnelle pour la transformation sociale.

 

La procédure l’a emporté sur l’utopie créatrice

La première vidéo donne la parole, en 2007, aux premiers diplômés de l’IUT Carrières sociales dans les années 70, devenus depuis animateurs socio-culturels, directeur de centre social ou autres structures, cadre de conseil régional, cinéaste,…

Voir la vidéo « Paroles d’animateurs » (c’est la version courte qui a été diffusée) et d’autres sur le site de Jean-Claude Gillet.

Leur constat était celui d’espace de liberté, de marge de manœuvre forte au départ. Liberté d’avoir une idée, de penser, mais aussi d’agir dans une démarche projet, bref d’être force de proposition.

Mais aussi d’un recul de cette liberté depuis la fin des années 90. La créativité est bridée par :

  • la bureaucratie (euphémisée lors des échanges en « complexité institutionnelle »),
  • l’auto-censure : « La pensée vous amène à faire. Si la pensée est contrainte, l’action sera contrainte »
  • la contrainte budgétaire

 

Bref, la procédure l’a emporté sur l’utopie créatrice, alors que cette dernière est certainement nécessaire pour s’adapter aux mutations de notre société.

Bien sûr, comme l’a bien noté le sociologue Gérard Grandin qui concluaient le Forum, on a toujours tendance à réécrire son histoire, et sans doute faut-il relativiser tout enjolivement des années 70, en prenant aussi en compte que ces acteurs furent les pionniers de l’animation socio-culturelle. Pour autant, le même validait l’évolution décrite quand il esquissait comment le néolibéralisme a fait du changement une valeur de droite (modernité), alors qu’il était jusque là plutôt une valeur de gauche (progrès social).

 

Résister à la culture du résultat

La seconde vidéo, réalisée pour l’occasion par l’association DRACS, donne la parole à des acteurs d’aujourd’hui en étendant le spectre professionnel au-delà du champ socio-culturel : paysanne, restauratrice,…

[ DRACS : si tu me lis, cet emplacement attend impatiemment que la vidéo soit mise en ligne 🙂 ]

C’est intéressant de voir la réponse que ces acteurs apportent à la réduction des espaces de liberté et de créativité évoqué plus haut.

D’ailleurs, en plus des contraintes institutionnelles et financières, ils identifient une autre contrainte contemporaine : l’urgence, qui mécaniquement mène à des actions moins réfléchies, et, je complète, limite la créativité (lien). Ces contraintes sont résumées dans le concept de « culture du résultat ».

 

Quels ingrédients, quelle recette pour faire face ?

  • s’infiltrerdans le jeu entre les rouages :
    • être filou, malin,…
    • vigilance / résistance
  • argumenter / militer
  • s’organiser :
    • coopération (plutôt que concurrence)
    • de l’énergie avec des gens autour
  • faire, faire, faire
    • être sur le terrain
    • essayer, quitte à se planter

 

On constate enfin que l’utopie n’a pas disparu des esprits, avec des volonté de changement :

  • plus de tolérance / s’ouvrir à autre chose
  • prendre conscience / développer un esprit critique
  • participation / très populaire, attirer tout le monde (pas que les bobos)
  • être moins possédés par la marchandisation
  • une planète plus viable

Tout cela donne le moral, surtout quand on termine la journée avec le bon son des Mixtapes de l’apéro.

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :