« Accords » de Copenhague

La Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a mis en ligne la liste des Etats soutenant le dit « Accords de Copenhague », qui n’en est pas un puisqu’il ne correspond pas à un accord global, et qu’il n’est pas contraignant.

Si on étudie la liste et que l’on regarde qui soutient cet accord, voilà ce que cela donne :

Soutiens 116 sur 192 60,4%
dont
Annexe 1 39 sur 41 95,1%
Hors annexe 1 77 sur 151 51,0%
Hors annexe 1 avant les 2 supplémentaires 75 sur 151 49,7%
UE 31 sur 31 100,0%
Amérique du Nord 3 sur 3 100,0%
Europe (hors-UE) 14 sur 17 82,4%
Afrique 31 sur 52 59,6%
Océanie 8 sur 15 53,3%
Asie 15 sur 30 50,0%
Amérique 11 sur 32 34,4%
Moyen-Orient 3 sur 12 25,0%
OCDE 29 sur 30 96,7%
G20 17 sur 20 85,0%
Iles (Micro-Etats) 10 sur 27 37,0%
OPEP 2 sur 11 18,2%
ALBA 0 sur 9 0,0%

(Vous pouvez regardez mes données brutes, et me signalez si vous voyez une erreur)

Si 60% des Etats* soutiennent l’accord, quand on y regarde de plus près, on observe une différence énorme entre les pays responsables de la situation climatique actuelle (Annexe 1), d’accord à 95%, et les autres qui soutiennent à seulement 51% (et même moins de la moitié avant que le Tchad et la Gambie n’apportent leur soutien depuis).

* Presque tous les Etats de l’ONU sont parties à cette convention (mais il manque l’Irak).

On constate que les pays « riches » sont les promoteurs les plus ardents de cet accord : 100% de l’UE, de l’Amérique du Nord, et seule la Turquie s’est abstenue pour l’OCDE. Pour le G20, les absents sont la Turquie, l’Argentine et l’Arabie Saoudite. Le reste de l’Europe n’est pas loin (82%).

Sur les continents asiatiques, océaniens, américains et africains, on est beaucoup plus partagé. Et c’est l’Afrique (sous influence ?) qui tient la tête avec près de 60% de soutiens. L’opposition unitaire des pays de l’ALBA fait chuter le taux de soutien de l’Amérique (hors USA-Canada-Mexique). Les micro-Etats iliens montrent aussi leur oppositions à un accord qui les abandonne (37% de soutien, là aussi sans doute parfois sous contrainte).

Bien sûr, au Moyen-Orient, les oppositions sont fortes de la part des pays pétroliers, avec l’exception notable des Emirats Arabes Unis qui soutiennent l’accord, et qui sont pourtant membres de l’OPEP, pas fan de l’accord.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :