Le barman referme la port du frigo…

Le barman referme la port du frigo sur l’épaule de la serveuse qui sursaute, puis repart, pressé. Je la regarde gros sourire aux lèvres. Elle rigole. Jamiroquai commence à résonner dans les écouteurs. Trois glaçons se tapent une bavette dans mon coca. That’s life !

La télé repasse les buts de l’Euro : je revois le but vainqueur, le plaisir toujours constant. Y a du monde dans la place ce soir : ça s’agite, ça discute fort, ça rigole. Jamiroquai a raison : just dance.

Un pauvre malheureux a l’air de vouloir oublier une fille en buvant de la bière. Moi, je mate les serveuses qui s’activent derrière le comptoir. Ça a toujours été un de mes loisirs préférés. Elles sentent la vie et une vie active sans doute, ce qui leur donne un avantage par rapport aux filles scotchées sur leur tabouret.

Je repense aux dealers de tout à l’heure : mon « Ne Diké » (Non, merci) les a un peu déstabilisés, et le « Prosim » (De rien) a eu du mal à venir et est arrivé presque à la rigolade.

Tout est pris à la rigolade ici. Ô jeune insouciance, quel bonheur tu répands dans nos rangs. Prions que les nuages préoccupés de nos aînés ne nous atteignent pas de sitôt. Sinon, y aura encore de l’orage dans l’air.

Puissent les bureaux être aussi cool que le « Marquis de Sade », et puisse le monde être aussi vivable que Prague.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :