Une série de vagues arrive.

Une série de vagues arrive. Les cygnes de quelques puissants coups de pattes s’éloignent du bord. Les canetons par contre luttent comme des fous sans pourtant atteindre le haut de la vague, sans cesse refouler dans les crépitements affolants.

Les têtes plongent et remontent inlassablement grâce au long coup qui les soutient. Quelques-uns ont monté la berge et se dressent fièrement. Les cygnes sont sans conteste parmi les plus puissants oiseaux. Hors de l’eau, l’on prend conscience de leur masse, quand ils nagent, on les croit monté sur un hors-bord miniature.

Heureux les Praguois d’accueillir cette joyeuse troupe. Il faut dire qu’au pied de Letná, ils se sentent presque à la campagne, avec en prime la vue sur le château. Il n’y aurait plus qu’à faire taire les moteurs, sur l’eau et sur la route.

Ils rajoutent à la majesté des lieux. Quand à la nuit tombée, vous vous promenez sur le pont Charles, quel émerveillement de voir un cygne percé l’obscurité tel un fantôme flottant au-dessus des eaux. Oui, mystères de tous genres, venez hanter mon esprit. Pendant ce temps, je ne suis plus sur Terre mais dans un monde féerique où le mal disparaît et la bonté inonde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :