Le vent vient de renverser un chevalet.

Le vent vient de renverser un chevalet. Il dépose ici et là quelques touristes qu’il emporte à nouveau. Le vent s’est levé aujourd’hui après quelques jours de canicule typique du climat continental. Ce ne sera plus seulement un chiffre sur un nuage aperçu à la télé avant le film: je l’aurai connu. Le vent s’est levé aujourd’hui, mes parents sont dans l’avion.

Le vent les emmène vers cette destination inconnue. Tout est organisé, tout est planifié… pension complète. Comment auraient-ils fait sans cela ? Déjà les ‘do you speak english ?’ ne trouvent pas toujours d’échos. Alors pensez des ‘bonjour’ ?

Fointaine à Prague

Voilà trois semaines que je suis à Prague. Je ne suis pas encore un Praguois mais je sens que cela vient de semaines en semaines. Déjà ma façon de regarder les touristes… et le fossé qui se creuse entre nous.

Les clochards et les autres marginaux ont quitté la place. Les Tziganes ne l’ont pas encore envahie. Seuls les peintres assurent la continuité. Moi aussi dans un sens. Je ne vis pas au rythme de la place, et elle vit quand je ne suis pas là, mais une symbiose s’opère tout de même.

Les pigeons répètent inlassablement leurs parades nuptiales. Les couples les copient sur les bancs. Ça sent bon le printemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :