Politique et « modes de vie »

Depuis longtemps concerné par les enjeux de démocratie et de participation, je ne pouvais complètement passer à côté du grand débat national. Je suis en phase avec le GIS Démocratie et Participation qui trouve que :

(le grand débat) n’apporte pas ces garanties d’ouverture, de transparence, de pluralisme, de contrôle démocratique des restitutions et de prise en compte dans les décisions publiques, en particulier parce que le gouvernement à écarté la Commission nationale du débat public de son pilotage, pour s’assurer de sa maîtrise très étroite.

Du coup, m’inspirant de son projet d’Observatoire des débats (sans m’y impliquer directement), je me suis rendu au débat organisé par la CFDT de Maine-et-Loire ce lundi 4 février à 18h30. Et il y avait du monde…

20190204_193259.jpg

Lire la Suite…

Publicités

Complexité et (en même temps :-) simplicité

Chaque année, je partage ici une vidéo qui m’a marqué.

Pour une fois, ce n’est pas une vidéo TED comme les années précédentes.

Comment ne pas traiter la complexité de manière simpliste ?

Good day

Quand la journée commence dans le brouillard et termine comme ça :

20181024_182813 - Copie.jpg

 

Printemps

Abondance et rareté se croisent au printemps,

en ce temps où tout s’accélère, et en même temps,

où tout est fragile, et peut geler d’un seul coup.

Rien n’est certain, et les possibles sont partout.

 

L’expérience est mère de résilience. Pourtant,

de jeunes pousses envahissent le talus au levant.

Combien passeront les épreuves, iront au bout,

au bout d’un chemin semé d’embûches ? Peu ? beaucoup ?

 

Seul le temps, ultime juge, servira la vie.

Dynamisant, usant, étirant à l’envie,

il ne laisse prendre forme qu’à la future norme.

 

Tant d’énergie mise dans la biodiversité,

tant d’agitation pour quelle efficacité ?

C’est le prix à payer pour qu’un monde se transforme.

Etre libre ou être manipulé : peut-on choisir ?

Les expériences présentées dans cette vidéo montrent comment nous sommes capables de bâtir un récit explicatif d’un résultat qui ne correspondait pas à notre choix, mais que l’on nous a imposé par la manipulation. Et comment nous éludons même la manipulation.

Mon hypothèse : Nous aimons nous sentir libres ! Ainsi, mieux vaut-il se mentir à soi-même et garder le confort de croire que nous sommes toujours libres de nos choix, plutôt que d’assumer la triste réalité de notre aliénation ou de notre soumission. Se sentir libre plutôt qu’être libre ! Lire la Suite…