Emeraude… Rivière

L’émeraude du ciel au matin me subjugue.

Mon esprit vagabonde dans les brumes mystérieuses,

à la recherche d’un nouvel espace-temps qui fugue.

Cette maraude en terre inconnue est dangereuse.

 

Je l’aperçois, rayonnante, calme et sereine,

avançant, d’une allure tranquille, qui cache bien

une force, que son origine lointaine

lui a donné, comme le parcours qui est le sien.

 

Je ressens le temps impénétrable et fugace.

Le combat contre lui est perdu de guerre lasse.

Je dois apprendre à naviguer dans ses courants.

 

La Lune, attardée en plein jour, me rappelle

qu’elle reste inaccessible au commun des mortels,

m’abandonnant avec mes fantasmes mourants.

Publicités

Politique et « modes de vie »

Depuis longtemps concerné par les enjeux de démocratie et de participation, je ne pouvais complètement passer à côté du grand débat national. Je suis en phase avec le GIS Démocratie et Participation qui trouve que :

(le grand débat) n’apporte pas ces garanties d’ouverture, de transparence, de pluralisme, de contrôle démocratique des restitutions et de prise en compte dans les décisions publiques, en particulier parce que le gouvernement à écarté la Commission nationale du débat public de son pilotage, pour s’assurer de sa maîtrise très étroite.

Du coup, m’inspirant de son projet d’Observatoire des débats (sans m’y impliquer directement), je me suis rendu au débat organisé par la CFDT de Maine-et-Loire ce lundi 4 février à 18h30. Et il y avait du monde…

20190204_193259.jpg

Lire la Suite…

Complexité et (en même temps :-) simplicité

Chaque année, je partage ici une vidéo qui m’a marqué.

Pour une fois, ce n’est pas une vidéo TED comme les années précédentes.

Comment ne pas traiter la complexité de manière simpliste ?

Good day

Quand la journée commence dans le brouillard et termine comme ça :

20181024_182813 - Copie.jpg

 

Printemps

Abondance et rareté se croisent au printemps,

en ce temps où tout s’accélère, et en même temps,

où tout est fragile, et peut geler d’un seul coup.

Rien n’est certain, et les possibles sont partout.

 

L’expérience est mère de résilience. Pourtant,

de jeunes pousses envahissent le talus au levant.

Combien passeront les épreuves, iront au bout,

au bout d’un chemin semé d’embûches ? Peu ? beaucoup ?

 

Seul le temps, ultime juge, servira la vie.

Dynamisant, usant, étirant à l’envie,

il ne laisse prendre forme qu’à la future norme.

 

Tant d’énergie mise dans la biodiversité,

tant d’agitation pour quelle efficacité ?

C’est le prix à payer pour qu’un monde se transforme.