Le stand-parapluie écritoire

P1080572.JPG

Pour découvrir cette invention, il fallait passer au salon to-collaboratif, organisé à Angers les 17 et 18 novembre.

Créé avec de la peinture ardoise par le gérant de Carré vert, entreprise qui conseille et vend des matériaux écologiques pour l’habitat, le stand servait de support au cercle pointu, un espace économique porteur de sens.

Publicités

Bonne résolution 2018 en avance : Ebdo

L’équipe des revues XXI et 6Mois avait dévoilé le nom de ce nouvel hebdomadaire cet été lors de son festival. La campagne de pré-abonnement est lancée en ligne, avec un tour de France prévue pour l’appuyer.

Soutenir ce projet

et rendez-vous le 12 janvier 2018 pour le 1er numéro.

Connaître et agir

5398547198_c64ba1dbe5_z.jpg

CC ellenm1 @Flickr

Un article récent débattait de la complémentarité de l’approche systémique et de l’approche design. J’ai découvert l’analyse systémique lors de mes années de fac en lisant « Le Macroscope » de Joël De Rosnay, premier ouvrage de vulgarisation sur ce sujet en France paru en 1975. J’avais trouvé cela très puissant au regard de l’enseignement économique qui traite de systèmes, où les notions de dynamiques et d’équilibre (surtout de déséquilibres !) sont récurrentes.

En complément de l’article, je dirai que pour moi l’approche systémique est au service de la connaissance, alors que l’approche design est au service de l’action.

Comme l’article le mentionne, la systémique permet de comprendre que la situation observée est multi-factorielle et que tous (ou beaucoup) de ces facteurs sont interdépendants. Cela créé des boucles de rétroactions qui rendent imprévisibles les conséquences sur le tout d’une action sur une partie du système, avec des effets de seuil, des conséquences contre-intuitives,… Bref, il est impossible de connaître parfaitement le système.

Quelles conclusions en tirer pour l’action ? Lire la Suite…

Imaginer des solutions numériques frugales

Les Éclaireurs est un programme de prospective collaborative développé par La 27e Région pour imaginer l’administration de demain.

En pointant à chaque fois un sujet décalé, les Éclaireurs cherche à donner à voir les outils, les manières de faire et les processus qui peupleront l’administration publique du XXIe siècle.

J’ai eu l’occasion de participer à l’atelier sur les solutions numériques frugales, avec une vigntaine d’autres agents publics. Lire la Suite…

Festival des histoires vraies

P1080126 - Copie.JPG

Du 14 au 16 juillet 2017, les revues XXI et 6 mois organisaient la 2e édition de leur festival, intitulé cette année le « Festival des histoires vraies ». Un nom pour affirmer le rôle du journalisme face aux fake news. Un nom qu’on peut peut-être aussi interpréter comme un pied de nez au Festival du journalisme vivant (nom de la 1ère édition) qui se poursuivait à Couthures-sur-Garonne sans ses initiateurs médias, XXI et 6 mois, remplacés par Le Monde. Et il est clair que la 2e édition de Couthures ne sentait pas l’authentique (des histoires et pas d’histoire) : la communauté avait migré à Autun.

Ce que j’en retiens :

Des personnes qui « font avancer le monde »*

* comme le dit une rubrique de XXI. Lire la Suite…